“Tension superficielle”

“TENSION_SUPERFICIELLE-2019-2-28_13935_mode_minbulle_n1533_it2048_eta0_01.” @adagpParis

Dessin in situ, dimensions variables, prix sur demande.

Cette série explore l’émergence d’une texture d’un espace optimisé.

Le point de départ se caractérise par une distribution aléatoire de points, ceux-ci sont ensuite connectés de manière à créer le maximum de connections sans que celles-ci se recoupent.

Chacune des œuvres et leur unicité repose sur la relation du nombre de points à une surface donnée associée aux réglages de tension et d’optimisation de l’organisation de l’espace. La recherche plastique consiste à explorer la multiplicité d’espaces résultants. Les structures résultantes correspondent à la façon dont un réseau de bulles ou encore un réseau de neurones se structure.

Cette série est issue d’un travail de recherche en cours ; en collaboration avec le Dr Laurent Perrinet, chercheur neuro-scientifique. L’objet de cette recherche a consisté à élaborer un algorithme graphique propice à faire apparaître des figures visuelles. Le programme développé est basé sur les formules de Voronï, Poisson sampling, Optimal packing.