“Captive(s)”

“Captive(s)”, 2015. Impression pigmentaire de qualité archivale sur papier Baryté, 80 x 120 cm. Edition de 1/8. 4 500 Euros

I NEVER TOLD ANYONE – DEMARCHE

Sur fond de folklore belge et d’une histoire familiale faite de femmes taboues et d’hommes carnavalesques et valorisés, Bénédicte Vanderreydt met en scène les membres de sa famille pour créer l’espace fictionnel et clandestin de l’expression d’une si dangereuse, toute puissante et réprimée féminité.

 I Never Told Anyone explore l’univers des femmes et leur désir continu, parfois subtil et même inconscient, de se libérer des pouvoirs toxiques du patriarcat.

Ces sept images représentent les femmes de ma famille qui ont été opprimées dans une société dominée par les hommes. Fusionnant réalité et fiction, je recrée des scènes mélancoliques, révélant des histoires du passé troublé de ma famille. Réalisées à Binche (Belgique), je me suis mise au défi de ne travailler qu’avec des membres de ma famille, d’où la tension dramatique. Outre les histoires personnelles, mon travail aborde également une oppression symbolique. Binche est enraciné dans le folklore nord-européen: son carnaval est l’un des plus anciens carnavals d’Europe, inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Faisant également partie de la tradition de notre famille, le carnaval est organisé par les hommes depuis 500 ans. Dans la mythologie ancienne, la femme n’a pas de voix. Exclue du rituel, elle est réduite à un objet sexuel et mystérieux, régnant dans un ‘entre-femmes’ clos et silencieux.

C’est là que tout a commencé.

4 500 

Wishlist Wishlist Wishlist
Catégorie