« Les Vagabonds : Astraia (L’Oracle) »

« Les Vagabonds : Astraia (L’Oracle) », 2021. Édition de 7 exemplaires encadrés, impression numérique sur papier baryté,40 x 60 cm.

« Là-bas, très loin où les lumières s’éteignent, il est des régions qui
ont depuis toujours habité les esprits, formant les plus belles légendes.
Regroupées au sein d’un seul et même royaume nommé Polariskopéô,
les humains – aussi appelés mortels – y consacrent plusieurs années de
leur vie. C’est ici, dans un univers reflétant les sept couleurs du prisme
de la lumière, que vit un corps anisotrope : le Vagabond des Limbes. Élu
gardien de l’Arbre cosmique, il s’introduit dans les plus insondables des
sanctuaires pour parler aux justes. Il symbolise le cycle et le renouveau ;
un être où les tensions s’opposent dans des proportions égales afin de
créer l’équilibre. Tous les sept ans sa peau se mue et sept de ses larmes
donnent naissance à de nouvelles physionomies sous l’écho d’une
vibration organique.
Le Vagabond change et se déplace sans cesse. À ce titre, on
lui donne pour attribut, le masque. Masque ou masqué, il est l’Origine
qui possède toutes les apparences. Partout les Hommes le connaissent,
partout les Hommes le craignent et partout les Hommes l’estiment.
Car sur la planète Terre, les humains ont érigé le visage comme lieu
fondateur du sentiment d’identité et de reconnaissance mutuelle. À
travers ses traits, tout mortel est nommé, identifié, aimé ou méprisé.
Leur individualité s’incarne dans leur visage. C’est par un simple regard
sur cette partie de leur anatomie, qu’ils prétendent connaître l’un des
leurs dont en réalité ils ignorent toute l’histoire. Ainsi, les terriens ne
savent pas ou oublient, que le visage n’est qu’un masque…
Si par la clé des songes il vous arrivait de croiser Le Vagabond
des Limbes, suivez-le, observez-le, écoutez-le, il aura beaucoup à vous
apprendre. »

Alexandra Riss

 

 

 

700 

Ajouter aux favoris Adding to wishlist Added to wishlist

« Les Vagabonds : Astraia (L’Oracle) », 2021. Édition de 7 exemplaires encadrés, impression numérique sur papier baryté,40 x 60 cm.